Turquie (6e et dernière partie) … du 17 au 21 février 2018

Dernières aventures en Turquie, entre Erzurum et Shot (en Iran)

Jours de repos à Erzurum:

Visa, ski, fête, 3 mots pour résumer 5 jours passés en compagnie de la joyeuse bande de coloc’ d’Erzurum.
Le visa iranien est obtenu dans la journée. Nous pourrions repartir dès demain mais l’hospitalité des étudiants et la station de ski toute proche nous incitent à traîner ici.
Notre hôte, Cem, s’est rapidement improvisé roi du Menemen, une sorte d’omelette à la tomate, qu’il prépare chaque matin quelque soit l’heure du réveil … Nous adoptons le rythme étudiant assez facilement : lever à 10h, coucher à 2h !

 

Erzurum étant une ville de montagne, nous en profitons pour chausser les skis. Journée idéale avec un soleil au zénith … Encore une fois, nous avons de la chance avec le temps ! La neige est au RDV mais pour une altitude comprise entre 2000 et 3000 m, on ne peut pas dire qu’elle soit en abondance. En Turquie, comme ailleurs, le réchauffement climatique détraque les saisons et cet hiver est particulièrement doux pour la région. Tant mieux pour nous, en vélo, c’est quand même plus agréable !

fullsizeoutput_186e.jpeg

Avec Ces (derrière) et Cubi

Et qu’avons-nous fait des autres jours ? Mise à jour du blog, sieste, lecture, barbecue avec les colocs, soirée apéro, concours de petit beurre … une vraie vie d’étudiant !

Le dernier jour, alors que nous avions prévu de partir, un autre couple de français en tandem arrive à Erzurum, Fleur et Aurélien. Ils vont aussi en Mongolie. Ils sont plutôt malchanceux. Partis de bourgogne en octobre, ils ont connus bien des galères : tendinite du genou, accident avec une voiture, grand-pères décédés … Notre périple est donc plutôt tranquille, et tant mieux. Nous le savions déjà mais chaque voyage est singulier et vécu différemment, y compris à l’intérieur d’un couple. Il est déjà 15h lorsque nous nous apprêtons à partir. Les coloc’ nous retiennent encore une nuit. Dernière invitation au « Gloria Coffee », le repère de Cem.

Erzurum – Horasan : 96 km, 400 D+

Exploit de la semaine, Cem se lève à 9h … rien que pour nous préparer un Menemem ! Nous quittons nos copains, comme prévu, vers 10h30 !!! Cette fois c’est la bonne !

DSCN8778

Aurélien et Fleur

 

La route après Erzurum est une 2×2 voies en faux plat descendant … à fond les pédales ! Il n’y a presque qu’à se laisser glisser.

Nous hésitons à quitter la route principale pour une route de campagne mais les gamins d’un village attroupés à notre rencontre nous certifient que ça ne passe pas. La neige, sans doute …?

Bilan de l’étape : 95 km de route principale. Le paysage environnant est bordé de montagnes enneigées qui rendent le parcours plus agréable … sans quoi, on s’ennuierait vite sur ces grandes lignes droites !

DSCN8788

Bivouac dans la bergerie

Notre chambre d’étudiant parfumée au tabac froid laisse place ce soir à une ancienne bergerie au sol imprégné de crottins … mais à 1700 m d’altitude, le vent est frais, il vaut mieux s’abriter ! On va sentir la biquette mais pas le moisi !!!

 

Horasan – Eleskirt : 65 km, 915 D+

Au lever, nous avons le plaisir de découvrir la petite poudrée qui tombe. Nous déjeunons à l’abri, par 2°C … nous sommes heureux de pédaler aujourd’hui, ne serait-ce que pour nous réchauffer. Le jour blanc qui s’abat sur les montagnes ne nous donne pas vraiment l’occasion de profiter du paysage. Dommage … Neige, vent, et col à 2200 m nous congèlent mains et pieds ! Heureusement, les employés des stations services sont toujours prêts à nous offrir un thé chaud !

DSCN8817.JPG

A midi, nous avons bien du mal à trouver le restaurant. Le seul à 15 km à la ronde alors, mieux vaut ne pas le louper ! La pause est salvatrice ! Le serveur prend pitié de nous et nous indique l’adresse d’un copain qui pourra nous héberger ce soir : Yusuf.

En arrivant à Eleskirt, pas moyen de contacter Yusuf ! Nous trouvons pourtant des âmes charitables prêtes à nous aider mais personne ne semble connaitre Yusuf … qui restera un mystère !

Aidé d’un médecin de la ville et d’un commerçant, nous finissons la soirée dans la maison des enseignants. L’eau a été coupée … l’Education Nationale turque a oublié de payer la facture !

Eleskirt – Tasliçay : 68 km, 250 D+

Après avoir rassemblé nos affaires, c’est le ventre bien rempli d’un petit-déjeuner par …Zafer, le commerçant rencontré la veille, que nous entamons la grande ligne droite de faux-plat descendant. A plus de 25 km/h de moyenne, il ne nous faut pas longtemps pour rejoindre la capitale régionale Agri.

DSCN8859.JPGLe ciel quant à lui est bleu et la neige de la veille a laissé place a un soleil radieux dont nous ne refusons pas le rayonnement. Cela maintient une température acceptable comprise entre 5 et 10°C, à plus de 1500 m d’altitude, c’est plutôt pas mal ! Partout autour de nous, des montagnes, encore des montagnes blanches …

Une fois n’est pas coutume, nous finissons l’étape de bonne heure. Les parties de Tavla (backgammon) vont bon train. Claire s’améliore. Elle est même devenue une adversaire redoutable pour Denis mais elle demeure toujours autant mauvaise joueuse.

En fin de soirée, Denis est assailli de questions sur le voyage et sur la France par les 7 ou 8 frères du patron de l’hôtel, tous partisans d’Erdogan … sauf un oncle partisan du PKK qui veut nous offrir le petit déjeuner.

Tasliçay – Dogubayazit : 80 km, 805 D+

Dernier jour de vélo complet en Turquie et dernier col à 2200 m. Le mont Ararat, point culminant de la Turquie nous surveille en arrière plan. L’étape du jour est courte. Nous arrivons à Dogubayazit en début d’après-midi. Cela nous laisse le temps de monter au château : 7 km et 300 m de dénivelé ! La vue sur la ville y est magnifique mais ça caille sévère !

DSCN8970

Berger et ses moutons sur les hauteurs de Dogubayazit

Nous sommes heureux de dormir chez Zeze ce soir. C’est un personnage haut en couleur. Une femme de 37 ans, vivant seule, sans enfant, fonctionnaire et contestataire. De quoi parler politique autour d’un (dernier) verre de Pontarlier-Anis !

DSCN8986.JPG

Dernier apéro avec Zeze

 

Dogubayazit (TR) – Shot (IR) : 89 km, 215 D+

Le coeur lourd mais la tête remplie de souvenirs, nous quittons la Turquie a regret après 2 mois et demi. Nous avons beaucoup aimé ce pays pour ses paysages, ses contrastes et les personnes qui y habitent. Nous y reviendront sûrement …

Le passage de frontière, après 30 km, est toujours un moment excitant et angoissant ; surtout quand on traverse avec une fiole de mirabelle, l’alcool étant interdit ici. Tout se passe pourtant à merveille. La police turque tamponne notre sortie tandis que la police iranienne contrôle notre passeport. Pas de fouille des bagages … nous sortons une demi-heure plus tard en Iran !

Nouveau pays, nouvelle ambiance ! Les panneaux sont écrits en farsi (et heureusement aussi traduit en anglais). La monnaie locale en rials, mais se compte en roman (10 rials) fait de nous des millionnaires !!!
En Iran, quasiment chaque foyer possède une voiture et l’essence (ou le gaz) est bon marché. Résultat, ça fait du monde du monde sur la route. On sent directement que nous sommes des intrus dans cet univers motorisé ! A l’instar de F. Cabrel, difficile de prendre sa place dans le trafic.

Immédiatement après la frontière, la route descend, descend pendant 40 km. Le paysage est aride, formé de montagnes de terre rouge, rien voir avec les montagnes enneigées laissées ce matin.

A Maku, nous passons une sorte de canyon. Grandiose mais la ville bondée ne nous fait pas envie. Nous continuons notre route jusqu’à Shot, autre ville 15km plus loin.
A peine entrés dans la ville, nous sommes abordés par une voiture qui nous arrête sur le bas-côté. Saïd et Osmane nous invitent chez eux, spontanément. L’hospitalité iranienne ne faillit pas à sa réputation !

fullsizeoutput_1874.jpeg

Avec Osmane et Saïd

 

Une réflexion sur “Turquie (6e et dernière partie) … du 17 au 21 février 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s